Posted by IN / 0 responses

Mobilier urbain connecté : la révolution marketing est en marche

24 mars 2015
La notion de mobilier urbain a été inventée par Jean-Claude Decaux lors de la création de l’abribus en 1964. A cette époque, ce nouveau mode d’affichage crée une véritable transformation de l’approche communicationnelle des marques. Cinquante ans plus tard, le mobilier urbain a changé, il est désormais connecté : bornes de recharge pour smartphones, bancs publics et horodateurs intelligents, stations de recharge pour voitures électriques… la transformation des villes est en marche. Dans ce contexte, l’affichage publicitaire et les portails d’accès Wi-Fi répondent à des besoins ciblés à partir des données récoltées sur les utilisateurs du mobilier urbain connecté. Ainsi, le géomarketing est un des enjeux majeurs pour une utilisation efficace de ces nouveaux objets-clés des smart cities.
SPN Plaquette Promenade des Anglais Bouygues

La géolocalisation des utilisateurs des objets connectés : une activité génératrice de revenus

Le géomarketing repose sur l’analyse du comportement du consommateur en tenant compte des notions d’espaces. Il est souvent constaté qu’une activité, une action commerciale ou une campagne marketing n’a pas le même impact en fonction de la zone géographique de sa réalisation.

L’expansion des smart cities entraîne la création d’une multitude d’objets connectés à disposition des habitants. Ce mobilier urbain intelligent, parce qu’il est utilisé massivement, crée un nouveau marché qu’il est possible de traquer et prospecter via le géomarketing. Le recueil des données client sur chaque objet permet ainsi d’optimiser l’affichage sur les panneaux et ainsi de générer des revenus publicitaires supplémentaires pour les sociétés qui l’utilisent.

Le forum de l’Observatoire Netexplo, tenu à l’Unesco en février 2015, a intronisé quelques applications de géolocalisation en smart city au rang d’Innovation Majeure de l’Année. Parmi celles-ci, Local.app (Allemagne) permet de télécharger automatiquement sur son smartphone les applications des magasins ou cafés dans lesquels on entre. Côté mobilier urbain, BlocParc 3.0 utilise les données des objets connectés de la ville afin de fournir des informations géolocalisées aux agents publics. Voué à l’étude des technologies  appelées à « changer le monde », Netexplo se trompe rarement : codirigé par Thierry Happe (publicitaire ex-Havas, ex-Air France) l’Observatoire avait déjà flairé en 2007 l’expansion des applications Twitter et Shazam. Si le marché continue à battre de l’aile, 2015 sera l’année du géomarketing dans la smart city.

Ankommen

Des solutions propres et 100% autonomes pour collecter des données en Wi-Fi

Il existe des solutions permettant de tirer parti des nouveaux revenus que génère le géomarketing. Le SunPod® Nomad (ci-dessous), crée par la société niçoise Advansolar, est une borne de recharge solaire 100% autonome pour smartphones et tablettes qui permet de capter l’ensemble du trafic transitant par son hotspot Wi-Fi gratuit. C’est le kiosque connecté idéal, aussi bien pour les marques (salons, street-marketing) que pour les collectivités (mobilier urbain de la smart city).

Le SPN offre des possibilités uniques en termes de gestion du trafic web : par le biais de sa carte SIM 4G intégrée, le SunPod® Nomad enregistre la durée de connexion de l’utilisateur sur la borne, et le quota de méga-octets échangés. Ainsi, le kiosque fait figure d’outil de pointe en termes de géomarketing. En détectant les antennes WiFi des smartphones et tablettes qui passent à côté de la borne, le SunPod® Nomad peut collecter des données précieuses sur les utilisateurs gravitant autour de de sa zone (en ville, lors d’un événement, congrès, ou salon). Une fois ces données collectées, le propriétaire de l’appareil peut adapter sa communication à volonté, et en temps réel, grâce à une interface entièrement personnalisable. Ainsi, la géolocalisation couplée à l’affichage publicitaire dote ces appareils d’un fort potentiel de création d’Occasions De Voir (ODV) sur un lieu donné.

Enfin, le meuble urbain connecté permet une monétisation optimale dès lors que l’individu recharge son terminal mobile : ce dernier doit au préalable valider sa connexion par la saisie de son adresse mail, ou par des réponses à un questionnaire, sur l’écran tactile de la borne (voir ci-dessous). La récupération des adresses et des données client constitue ainsi une véritable mine d’or pour les CRM des marques en quête de revenus publicitaires, comme pour les collectivités désireuses de mieux connaître leurs habitants. Légères, transformables, élégantes, et bien sûr connectées, les bornes de recharge intelligentes  font désormais partie intégrante du mobilier urbain.

Pour plus d’informations sur le mobilier urbain connecté , cliquez ici ou consultez la vidéo de présentation du SunPod® Nomad.

SunPod® Nomad vierge : à vous de communiquer!
SunPod®  Nomad avec tablette
Portail Wi-Fi SunPod® Nomad

Laisser un commentaire