Posted by IN / 0 responses

2014 : l’année du vélo?

6 mars 2014
Zone30

Les collectivités mettent le vélo au cœur de leurs stratégies de mobilité, pour le plus grand plaisir des 17 millions de cyclistes français.

L’enquête nationale menée par le Club des Villes et Territoires Cyclables parue en février dernier, entreprend de décrypter et d’analyser les politiques françaises en faveur des cyclistes et des piétons en France. On y découvre ainsi que le nombre de voiries accessibles en vélo a augmenté de 19 % en 2 ans. De la même manière, le nombre d’espaces dédiés au « parking » de vélos a augmenté de 30 %, et un budget spécifique a été alloué à la mise en place des dispositifs liés à la petite reine. Que de bonnes nouvelles donc. Quels sont les autres grands points à dégager de cette étude?

Tout d’abord le concept des « Zones 30 ». Les « Zones 30 » ou « zones apaisées » sont des zones où la vitesse maximale de circulation est fixée à 30 km/h. Elles ont connu un vrai essor pendant le mandat municipal 2008-2014, et favorisent la conduite des cyclistes. Toutefois, ces zones restent encore trop concentrées dans les centre-villes. L’objectif est donc pour les collectivités d’accroître le nombre de ces espaces.

Deuxièmement, il faut développer les moyens humains. Ainsi, on assiste aujourd’hui à l’apparition de métiers dédiés au deux-roues tel que celui de Chargé de mission vélo, ou encore d’Observateur local de son usage. Troisièmement, des instances de concertation ou d’information des usagers se développent et sont présentes dans 50% des collectivités. Et ces dernières apportent une aide financière aux associations d’usagers cyclistes locales. Enfin, l’étude préconise que soit développée une politique vélo qui ne soit pas portée que sur les aménagements, ainsi l’amélioration de l’offre en stationnement.

Peut-on espérer que le vélo s’installe de plus en plus dans le quotidien des Français ?

La mesure que le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, vient d’annoncer montre en tout cas que nous allons dans la bonne direction. Elle prévoit le lancement d’une expérimentation avec diverses entreprises qui rembourseront les frais kilométriques de leurs salariés venant à vélo au travail. Ce remboursement des indemnités kilométriques est d’ailleurs une revendication ancienne de la part des associations qui militent pour le développement du deux-roues en France. Il avait aussi été une mesure phrase du rapport «vélo» en France présenté en 2012 par le député UMP maire du XVe arrondissement de Paris, Philippe Goujon. Un travail de réflexion pour favoriser son essor et qui avait été remis au ministre des Transports de l’époque, Thierry Mariani. Le parlementaire proposait donc une indemnité kilométrique qui s’accompagnait par ailleurs d’une exonération de charges pour l’employeur.

Chez Advansolar, nous ne pouvons que nous réjouir de ces perspectives et de ces avancées. Nous sommes intimement persuadés que le développement de la mobilité des 2 roues, des vélos à assistance électrique notamment, contribue à l’amélioration du bien-être des habitants de nos villes ainsi qu’au développement économique de notre pays (diminution du nombre de bouchons, réduction des charges médicales, etc.).

Source : www.mobilite-durable.org et www.lefigaro.fr

Rennes

Zone30

station de vélo électrique

 

Laisser un commentaire